Fr

Les encres et le contact alimentaire

ENCRES-CONTACT-ALIMENTAIRE

 

Les étiquettes sont composées de différentes couches, qui doivent toutes être aptes au contact alimentaire lorsqu’elles sont en contact direct ou indirect avec un aliment. Cette contrainte n’existe plus si le contenant sur lequel est apposée l’étiquette est en verre ou est équipé d’une barrière spécifique. Cependant, dans le secteur de l’agroalimentaire, il est important que les encres, les vernis, le support et l’adhésif soient conformes à certaines normes.

Le plus grand enjeu pour les entreprises de ce secteur reste cependant les encres. En effet, les composés des encres et des vernis migrent spontanément à travers des emballages en papier, en carton ou en plastique, et il existe un risque de contact avec les aliments, ce qui pose un problème sanitaire important.

La sécurité alimentaire est au cœur de nombreux débats. Il faut veiller à ce que les consommateurs ne soient pas exposés aux conséquences des processus industriels incontrôlés. Il est généralement interdit d’imprimer des encres en contact direct avec des produits alimentaires. Concernant le contact alimentaire indirect, les composants de l’encre ne doivent pas entrer dans la liste d’exclusion de l’EuPIA (European Printing Ink Association). Les encres UV doivent également être certifiées faible migration.

Le travail de l’imprimeur est de proposer des procédés d’impression avec des encres et des supports respectant les réglementations CE10/2011 et CE1935/2004. Il doit pour cela rester en contact avec le conditionneur qui lui remettra un cahier des charges répertoriant les conditions d’emballage, de conservation, d’utilisation et de stockage du produit étiqueté.

La responsabilité de la conformité du produit (selon les normes en vigueur) incombe à l’industriel ou à la société proposant le produit sur le marché. L’imprimeur n’est qu’un maillon de la chaine qui doit pouvoir certifier le respect des réglementations applicables, sur la base des informations qui ont été portées à sa connaissance.

Encres végétales et contact alimentaire

Il existe deux types d’encres sur le marché : les encres minérales issues de la pétrochimie et les encres dites végétales constituées d’huiles végétales (contenant réellement entre 50 et 80% de substance d’origine végétale).

Ces huiles végétales sont produites avec les mêmes végétaux que pour les bio-carburants : colza, lin, soja, tournesol, maïs… mais aussi avec de la palme, ce qui pose le problème de la déforestation massive et la culture intensive. Leur production peut être aussi extrêmement polluante, car elle peut rejeter des nitrates, polluer les cours d’eau et nappes phréatiques, contribuer à l’effet de serre… Ces plantes peuvent, en outre, entrer en concurrence avec des cultures alimentaires. Comment être sûr que les producteurs n’utilisent pas des engrais chimiques, des herbicides, des fongicides, des insecticides, des régulateurs de croissance ou encore une irrigation intensive ? Dans ces situations, le bénéfice écologique gagné d’un côté serait perdu de l’autre.

Nous pouvons logiquement penser qu’une encre constituée d’huiles végétales sera plus apte au contact alimentaire qu’une encre issue de la pétrochimie. Or, il n’existe aucune corrélation possible entre les notions d’encres base végétale et d’encres aptes au contact alimentaire.

Dans un premier temps, il n’est pas possible d’avoir une encre qui soit 100% végétale car les pigments qui représentent 15% à 20% du mélange ne sont jamais d’origine végétale. Afin de ne pas induire nos clients en erreur, nous préférons donc les appeler « encres base végétale ». La différence fondamentale entre une encre conventionnelle (d’origine minérale) et une encre base végétale se situe au niveau du véhicule (diluant), qui compose environ 70% de la formulation. On parle d’encres offset végétales lorsque les encres ne contiennent pas d’huiles minérales comme diluants, mais uniquement des huiles végétales (huile de soja, huile de lin…). Les pigments et les siccatifs (accélérateurs de séchage) bien que biodégradables restent des produits de synthèse non renouvelables.

De plus, les encres biosourcées peuvent contenir des traces d’OGM selon le continent d’origine des huiles, ce qui ne les rend pas conforme aux réglementations en vigueur.

Pour être compatibles avec un contact alimentaire direct ou indirect, les encres base végétale doivent avoir l’homologation nécessaire. Certains fournisseurs parlent même d’encres base végétale faible migration pour les encres base végétale destinées à l’impression d’emballages en contact indirect avec des aliments

Nos solutions

Les recherches des fabricants d’encres ont conduit à la création de ces nouveaux composés dits «faible migration». Ils sont le plus souvent constitués de chaines moléculaires très longues, leur évitant ainsi de pouvoir se mouvoir facilement et donc de migrer à travers un emballage dans le cas où ils n’auraient pas été suffisamment réticulés (séchés).

Désormais, une série d’encres répondant à ces nouvelles normes peut être proposée sans perdre les normes de base de résistance à la lumière, de gamme de couleurs, de faible odeur…

La solution la plus courante est le recours aux encres UV basse migration. Il n’y a pas de différence de conformité (ni même davantage de risques de contamination des aliments) entre une encre base végétale destinée à l’emballage alimentaire et une encre UV faible migration. Concernant l’impression numérique, HP propose également des encres numériques faibles migration.

Aujourd’hui, la majorité de nos sites utilisent des encres certifiées basse migration pour garantir la sécurité des consommateurs. Deux de nos sites ont par ailleurs reçu la certification BRC/IoP (certification de sécurité et d’hygiène pour les emballages alimentaires et non alimentaires).

L’objectif du groupe Stratus Packaging est maintenant d’utiliser en permanence des nouvelles encres pour offrir à nos clients la possibilité d’atteindre un niveau de sécurité maximal.

 

Pour toutes questions ou pour vos demandes d’échantillons, vous pouvez nous contacter à l’adresse marketing@stratuspackaging.com ou en cliquant sur le lien ci-contre pour accéder à notre page contact : cliquer ici.

 

Partager :

Faites votre choix !

Votre inscription à notre newsletter a bien été prise en compte

Fiche produit

Télécharger la brochure

Vos données sont confidentielles elles ne sont utilisées que par le Groupe Stratus pour vous envoyer la fiche produit. Bonne lecture !

Vos données sont confidentielles elles ne sont utilisées que par le Groupe Stratus pour vous envoyer la borchure. Bonne lecture !

* Champ obligatoire

Stratus Packaging recueille vos données afin de traiter votre demande. Les données requises sont nécessaires pour le suivi de votre demande. Conformément à la loi "Informatique et Libertés", vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression de vos données. Vous pouvez également vous opposer, pour un motif légitime, à l’utilisation de vos données. Vous seul pouvez exercer ces droits sur vos propres données. Pour en savoir plus, merci de consulter la rubrique Protection des biens et des personnes – gestion des données personnelles de nos mentions légales.